Entretien

  • ENTRETIEN DÉPANNAGE
    JPEG - 1.4 Mo
  • Particuliers , Professionnel , Commune mairie , Syndic
  • CLIMATISATION / GAZ / FIOUL
  • TARIF ENTRETIEN CHAUDIERE FIOUL ANNUEL AVEC 1 DEPANNAGE GRATUIT HORS PIECES 150.00 HT TVA 10% 165 TTC ET 158.25TTC TVA A 5.5
  • TARIF ENTRETIEN CHAUDIERE GAZ ANNUEL AVEC 1 DEPANNAGE 1GRATUIT HORS PIECES HT 125.45 TVA 5.5 % 132.35TTC ET 138 .00TTC TVA 10% SANS DEPANNAGE ENTRETIEN 118.00 TTC
  • TARIF ENTRETIEN CLIMASATION ANNUEL AVEC 1 DEPANNAGES HORS PIECES ET CHARGE FRIGORIGENE 72 .00 TTC TVA 10% ET 65.45 HT POUR UNITE MONO
  • TARIF DESEMBOUAGE NETTOYAGE CIRCUIT DE CHAUFFAGE
  • POUR 100 m2 580.00 TTC TVA 10%
  • POUR 200 m2 780.00 TTC TVA 10%}
  • ramonage Loire
  • ramonage Montbrison
  • ramonage Veauche
  • ramonage Feurs
  • ramonage Boen
  • ramonage St Galmier
  • ramonage St Romain le puy
  • ramonage Andrezieux Boutheon
  • ramonage Montrond les bains
  • Entretien de votre climatisation avec produit nettoyage et de désinfection advanced Afin de prévenir les fuites de fluides frigorigènes CFC, HCFC ou HFC qui contribuent à la destruction de la couche d’ozone et à l’effet de serre, la réglementation prévoit pour toutes les installations contenant plus de 2 kg de ces gaz un contrôle périodique d’étanchéité. Ce contrôle doit être réalisé par une entreprise titulaire d’une attestation de capacité, et suite à ce contrôle, le frigoriste doit remettre un certificat d’étanchéité à conserver. Si l’ installation contient moins de 2 kg de gaz ce contrôle n’est pas obligatoire. Pour en savoir plus sur la réglementation relative aux fluides frigorigènes.

En outre, afin de garantir le maintien des performances de l’installation, il est recommandé de la faire entretenir régulièrement. D’un point de vue réglementaire, il n’existe aucune obligation au niveau national, mais les règlements sanitaires départementaux prévoient en général que les appareils de chauffage, de production d’eau chaude ou de cuisine individuels, ainsi que leurs tuyaux de raccordement doivent être, à l’initiative des utilisateurs, vérifiés, nettoyés, et réglés au moins une fois par an.

L’article R. 224-59-1 du code de l’environnement définit ainsi le système de climatisation, la pompe à chaleur réversible et la pompe à chaleur sur boucle d’eau réversible :

- " système de climatisation ” : combinaison de toutes les composantes nécessaires pour assurer une forme de traitement de l’air dans laquelle la température est abaissée et peut être contrôlée, éventuellement en association avec un contrôle de l’aération, de l’humidité et de la pureté de l’air. Les systèmes de climatisation peuvent être des systèmes centralisés, des systèmes bi-blocs (mono-split), des systèmes multi-splits et à débit de fluide frigorigène variable, des pompes à chaleur sur boucle d’eau réversibles ou des pompes à chaleur réversibles ;

- " puissance frigorifique nominale utile d’un système de climatisation ” : puissance frigorifique de l’appareil de production de froid déclarée par le constructeur et mesurée dans les conditions de performance nominale définies dans la norme EN 14511

  • Entretien de votre chaudière gaz ou fioul avec produit de nettoyage des corps de chauffe PAT 600 et PAT 400 Arrêté du 15 septembre 2009 relatif à l’entretien annuel des chaudières dont la puissance nominale est comprise entre 4 et 400 kilowatts

SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES RELATIVES À L’ENTRETIEN ANNUEL DES CHAUDIÈRES DONT LA PUISSANCE NOMINALE EST COMPRISE ENTRE 4 ET 400 KILOWATTS
Conformément à l’article 1er du présent arrêté, l’entretien prévu à l’article R. 224-41-4 du code de l’environnement comprend les caractéristiques suivantes :
L’entretien devra porter a minima sur les opérations définies dans la présente annexe. Dans la mesure où ils existent, les modes opératoires devront se conformer aux recommandations du guide et/ou de la notice rédigé(e) par le constructeur de la chaudière faisant l’objet de l’entretien.
Les appareils de mesure utilisés pour réaliser l’entretien annuel de la chaudière doivent être adaptés aux exigences de la mesure et maîtrisés de façon à garantir la validité de la valeur mesurée. La marque et la référence de l’appareil utilisé pour la mesure doivent être mentionnées par la personne ayant effectué l’entretien sur l’attestation d’entretien.
1. Pour les chaudières utilisant un combustible gazeux  :
1.1. Pour les chaudières d’une puissance utile inférieure ou égale à 70 kW utilisant un combustible gazeux :
L’entretien doit comporter a minima les opérations telles qu’elles sont décrites au 3.1 de la norme NF X50-010 relative au contrat d’abonnement pour l’entretien des chaudières à usage domestique utilisant les combustibles gazeux.
1.2. Pour les chaudières de puissance utile supérieure à 70 kW et inférieure ou égale à 400 kW utilisant un combustible gazeux :
Les mêmes dispositions s’appliquent. L’entretien doit comporter a minima les opérations telles qu’elles sont décrites au 3.1 de la norme NF X50-010 relative au contrat d’abonnement pour l’entretien des chaudières à usage domestique utilisant les combustibles gazeux.
2. Pour les chaudières utilisant un combustible liquide :
2.1. Pour les chaudières d’une puissance utile inférieure ou égale à 70 kW utilisant un combustible liquide :
L’entretien doit comporter a minima les opérations telles qu’elles sont décrites au 3.1 de la norme NF X50-011 relative au contrat d’abonnement pour l’entretien des chaudières à usage domestique équipées de brûleurs à pulvérisation utilisant le fioul domestique.
2.2. Pour les chaudières de puissance utile supérieure à 70 kW et inférieure ou égale à 400 kW utilisant un combustible liquide :
Les mêmes dispositions s’appliquent. L’entretien doit comporter a minima les opérations telles qu’elles sont décrites au 3.1 de la norme NF X50-011 relative au contrat d’abonnement pour l’entretien des chaudières à usage domestique équipées de brûleurs à pulvérisation utilisant le fioul domestique.
3. Pour les chaudières utilisant un combustible solide (charbon, lignite, biomasse...) :
L’entretien doit comporter a minima les opérations suivantes :
― nettoyage des surfaces d’échange ;
― vérification complète de l’appareil ;
― contrôle de la régulation, si existante ;
― contrôle du raccordement et de l’étanchéité du conduit d’évacuation des produits de combustion ;
― vérification des organes de sécurité ;
― vérification de l’état des joints ;
― nettoyage du ventilateur, si existant ;
― vérification du système d’alimentation automatique (pour les chaudières automatiques uniquement) ;
― décendrage approfondi ;
― mesure, une fois les opérations de réglage et d’entretien de l’appareil réalisées, de la teneur en monoxyde de carbone (CO) dans l’ambiance et à proximité de l’appareil en fonctionnement. La mesure du taux de monoxyde de carbone est réalisée conformément au 5 de l’annexe I « Guide méthodologique pour la mesure du taux de monoxyde de carbone  » ;
― vérification que la teneur en monoxyde de carbone mesurée est inférieure à 50 ppm ;
― mesure de la température des fumées ;
― mesure de la teneur en O2 et en CO2, pour les chaudières automatiques uniquement.
4. Pour les chaudières utilisant plusieurs combustibles :
L’entretien comprend les opérations correspondant à chacun des combustibles, dans la mesure où ces opérations sont techniquement réalisables.
5. Guide méthodologique pour la mesure du taux de monoxyde de carbone :
Les conditions de réalisation de la mesure du taux de monoxyde de carbone (CO) dans l’air ambiant effectuée lors de l’entretien de la chaudière sont les suivantes :
Conditions préalables à la mesure :
― la mesure est réalisée dans l’air ambiant de la pièce dans laquelle se trouve l’appareil à contrôler ;
― si réalisable, la pièce dans laquelle est installé l’appareil à contrôler est préalablement aérée ;
― refermer les portes et fenêtres de la pièce avant la mesure ;
― les autres appareils à combustion présents dans la pièce sont mis à l’arrêt ;
― mettre en service l’appareil à contrôler à sa puissance nominale (ou à son débit calorique nominal) précisés sur la plaque signalétique et (ou) dans la notice de l’appareil et attendre au moins trois minutes de fonctionnement avant d’effectuer la mesure.
Méthode de mesure :
― la mesure est effectuée après les opérations de réglages et d’entretien de l’appareil à contrôler ;
― déplacer la sonde ou la cellule de l’appareil de mesure sur la largeur de la chaudière à environ 50 centimètres de sa face avant, pendant au moins 30 secondes ;
― la valeur indiquée par l’appareil de mesure est obligatoirement notée sur le bulletin de visite.

Si à l’occasion de la mesure du taux de monoxyde de carbone (CO) dans l’air ambiant il est constaté :
― une teneur en CO mesurée comprise entre 20 ppm (10 ppm à compter du 1er juillet 2014) et 50 ppm, la situation est estimée anormale et la personne chargée d’effectuer l’entretien doit informer l’usager que des investigations complémentaires concernant le tirage du conduit de fumée et la ventilation du local sont nécessaires. Ces investigations peuvent être réalisées au cours de la visite ou faire l’objet de prestations complémentaires ;
― une teneur en CO mesurée supérieure ou égale à 50 ppm, la situation met en évidence un danger grave et immédiat et il y a injonction faite à l’usager par la personne chargée d’effectuer l’entretien de maintenir sa chaudière à l’arrêt jusqu’à la remise en service de l’installation dans les conditions normales de fonctionnement.

JPEG - 50.8 ko
PRODUIT DESEMBOUAGE SENTINEL
  • Désembouage plancher chauffant et radiateur avec produit sentinel X800 ET X400 Sentinel X100 est un traitement universel garantissant une protection totale contre la corrosion et le tartre dans tous les types d’installations de chauffage central, notamment celles qui contiennent des composants en aluminium. Il prolonge la durée de vie du système et garantit une efficacité maximale et une consommation d’énergie minimale.

Une fois ajouté, Sentinel X100 ne doit jamais être remplacé sauf en cas de vidange du système.
Inhibiteur puissant et efficaceProtège contre la corrosion et le tartre
•Convient à tous les métaux, y compris l’aluminium
pH neutre - Facile à manipuler
•Garantit une efficacité optimale de la chaudière
•Empêche la corrosion de type trou d’épingle
•Aide à prévenir la formation d’hydrogène
•Respectueux de l’environnement : parfaitement non toxique et biodégradable
•La concentration est aisément contrôlée au moyen du Test de Concentration Sentinel
•Agréé par le Ministère de la Santé

TripleTech™ Technology

Sentinel X100 intègre la technologie anti-corrosion TripleTech™, "TripleTech™ Anti Corrosion technology", un mélange unique de 3 types d’inhibiteurs de corrosion spécifiques et très puissants, qui ciblent chacun une famille de métaux pour une protection inégalée des installations multi-métaux.

"TripleTech™ Anti Corrosion Technology" a été formulée pour protéger contre la corrosion, le tartre, les bruits de chaudières et la formation d’hydrogène dans tous les types d’installations de chauffage central.

Cette technologie confère aux produits Sentinel une qualité et une fiabilité inégalées.

Introduction

JPEG - 1.8 Mo

Sentinel : plus que du chauffage individuel !

Sentinel est le spécialiste européen des solutions de traitement chimique pour nettoyer et protéger les installations de chauffage central tant dans au niveau domestique que collectif. La gamme de produits Sentinel optimise l’efficacité des systèmes, réduit la consommation d’énergie et la production de dioxyde de carbone tout en prolongeant la durée de vie des installations et équipements de chauffage collectif.

Constat

JPEG - 1.7 Mo

Une eau de chauffage chargée en boues réduit l’efficacité de l’installation dans son ensemble et peut provoquer une panne du système.

La gamme de produits de traitement de l’eau Sentinel est spécialement conçue pour restaurer l’efficacité du système en fournissant un nettoyage et une protection longue durée contre les boues, les oxydes métalliques et le calcaire.

Nettoyants X300 & X400

Sentinel X300 est un nettoyant, spécialement formulé pour les installations neuves et de moins de 6 mois.
Sentinel X400 est un désembouant particulièrement efficace pour les installations dans lesquelles des dépôts d’oxydes se sont accumulés.

Inhibiteur X100

Sentinel X100 est un traitement universel de protection contre la corrosion et l’entartrage, les bruits de chaudières et production d’hydrogènes, pour tous types d’installations de chauffage central indirect, y compris celles comportant des éléments en aluminium.

Nettoyer des systèmes collectifs

JPEG - 25.2 ko
POMPE DESEMBOUAGE

nettoyage circuit de chauffage
Sentinel préconise que les procédures suivantes soient appliquées lors de la réalisation d’un nettoyage et d’un traitement chimique sur des circuits fermés.

Pour un nettoyage et un traitement chimique parfaitement exécuté, Sentinel recommande d’appliquer les « 10 règles absolues » du nettoyage d’une installation.

JPEG - 1.6 Mo
NETTOYAGE CHAUFFAGE

Contactez nous


Zone d’intervention :

JPEG - 1.8 Mo

Nettoyage desembouage plancher chauffant RHONE ALPES
Nettoyage desembouage plancher chauffant Lyon
Nettoyage desembouage plancher chauffant AUVERGNE
Nettoyage desembouage plancher chauffant Lyon
Nettoyage desembouage plancher chauffant Clermond Ferrand
Nettoyage desembouage plancher chauffant LOIRE
Nettoyage desembouage plancher chauffant Montbrison
Nettoyage desembouage plancher chauffant Feurs
Nettoyage desembouage plancher chauffant Andrezieux
Nettoyage desembouage plancher chauffant Boen
Nettoyage desembouage plancher chauffant St Etienne

JPEG - 50.8 ko
PRODUIT DESEMBOUAGE SENTINEL
Guy Boutry Guy Boutry Guy Boutry